Journée Macro et Proxi à la ferme

Dimanche 23 Juillet, nous nous sommes retrouvés avec les copains de Photolim87 à la ferme pédagogique de la Ribière de Bord à Châteauneuf la Forêt pour une journée consacrée aux petites bêtes. Malgré un temps gris et humide, nous avons pu en observer de nombreuses, couchés dans l’herbe.

Personnellement, je me suis plutôt concentré sur les papillons dans leur environnement.

Je photographie en proxi avec un 300mm/f4 Pentax.

Je vous propose une petite sélection de mes observations.

Un jour en Brenne

Hier, 2 décembre, nous sommes allés, Anne-Marie et moi passer une journée dans le parc naturel régional de la Brenne.

Nous voulions aller voir les grues qui sont de plus en plus nombreuses à hiverner la-bas. Le déclic a eu lieu lors de dernier festival de la photo animalière et de la nature de Montier de Der. Nous y avons rencontré Jean- François Hellio qui y présentait son exposition « Brenne, terre de grues « . De magnifiques grands tirages montraient des rassemblements de milliers de grues en Brenne.

En début de semaine, une photo vue sur facebook et une série sur les grues de l’étang des landes en Creuse réalisé par un copain de l’association Photolim87 nous décidaient. Vendredi, nous irons voir les grues en Brenne !

Départ à 5h45, 2h00 de route, le temps de trouver un spot et nous loupons l’envol des grues de leur dortoir à l’étang de la Mer Rouge de 10 minutes. Mais nous y retrouvons, par un heureux hasard, Jean-François Hellio, accompagné par Denis Clavreul, artiste naturaliste et Nathan Braconnier, vidéaste naturaliste. La conversation s’engage et ils nous apprennent que le soir même, à la Maison de Parc, a lieu le vernissage de  » Brenne, terre de grues » avec 10 tirages qui n’étaient exposés à Montier en Der. Rendez-vous est donc pris pour le soir même.

Il nous restait toutefois à trouver les grues !

Direction donc les champs de maïs proches où les grues se rassemblent par petites bandes pour s’alimenter.

 

La suite de la journée s’organise en direct : des Limougeauds, rencontrés sur le bord de la route, nous conseillent de poursuivre notre périple aux affûts des étangs Massé et Foucault pour observer les grandes aigrettes qui s’y rassemblent en nombre.

 

Un passage rapide dans l’après midi aux observatoires des étangs de la Sous et Purais et il est déjà l’heure d’assister aux retours des grues à leur dortoir.

Plusieurs milliers de grues sont revenues ! Le spectacle, dans les couleurs du soleil couchant, est extraordinaire. Les vols se succèdent sans fin dans un concert assourdissant, si caractéristique de ses oiseaux magnifiques.

Il fait nuit, il fait froid mais la journée avec les grues n’est pas finie, il nous reste à aller voir l’exposition  » Brenne, terre de grues « .

Brenne, terre de grues

« Brenne, terre de grues  » , exposition de Jean-François Hellio et de Nicolas Van Ingen avec le regard complice de Denis Clavreul, artiste animalier à la maison du parc de la Brenne jusqu’au 19 mars 2016.

 

Une bien belle journée avec un spectacle de la nature toujours aussi magnifique et des rencontres humaines de qualité. Les affûts du parc sont toujours très bien entretenus et souvent de belles observations sont possibles. En une journée, il est possible d’aller sur plusieurs étangs et profiter de bonnes lumières.

Nous y retournerons rapidement.

Une nuit avec les loutres

C’est un beau cadeau que Anne-Marie m’a offert cette année pour mon anniversaire : une nuit dans l’affût aux loutres de Stéphane Raimond de Objectif Loutres à Bugeat en Corrèze.

Observer les loutres sauvages dans leur milieu naturel.

Lundi dernier, nous nous sommes donc retrouvés vers 18h00 au bord de son étang aménagé d’un petit affût en bois pour deux voir trois personnes. L’étant est une zone de protection de la loutre d’europe et son accès est réservé aux quelques utilisateurs de l’affût. Le terrain est entièrement clôture, les loutres y accédant par quelques passages dans la clôture.

Devant l’affût, une petite étendue d’eau de 1000 m² environ alimentée par un beau ruisseau arrivant en cascade. Dans notre dos, la petite Vézère s’écoule avec dynamisme.

L’étang est aménagé d’éclairage en fixe avec des spot à leds permettant de l’éclairer en pleine nuit.  Des éclairages supplémentaires peuvent être utilisés selon la nécessite des observations.

 

Les berges sont éclairées

Après les présentations avec Stéphane, personnage passionné et passionnant, nous installons les flashs Cobra supplémentaires. Nous sommes deux photographes cette nuit, Anne-Marie m’ayant bien-sur accompagné. Nous aurons chacun 3 flashs Yongnuo YN 560 type II ou III . Les flashs sont commandés par les boitiers photographiques via des émetteurs/récepteurs Yongnuo rf602.

A 20h00, les ultimes consignes et conseils données, nous nous installons le plus confortablement dans l’affût, pleins d’espoir.

 

Vue depuis l'affut

Photographiquement, nous sommes équipés de Pentax K3 et K1 avec des 300mm / f4 installés sur des trépieds.

Peu avant 22h00, la loutre est là. Nous entendons les petits dans notre dos, du coté de la Vézère. Pendant une demi-heure, nous observons un festival de bonds, de plongeons, le tout a une vitesse ahurissante. Nous avons beaucoup de mal à faire des photos, la loutre n’est jamais là ou nous l’attendons. Parfois, elle passe à moins d’un mètre de nous. Je ne garde que 4 photos de cette première séances.

Tout à coup, l’étang retombe dans sa quiétude. La loutre est partie, sans doute rejoindre ces petits. Moins d’un quart d’heure plus tard, nous les observons tous les trois traverser l’étang à vive allure, sortir de l’eau au niveau du ruisseau et monter dans le pré vers l’étang du dessus. Ils y resteront toute la nuit, nous ne les reverrons plus mais nous entendrons des cris au petit matin. Un loutron perdu  ou sa mère l’appelant ?

Deux renards sont aussi furtivement au bord de l’étang. Le second, une renarde,  a marqué son territoire.

A 7h00 du matin, le jour est revenu. Nous arrêtons les observations et rangeons le matériel. Un café bien chaud avec Stéphane Raimond est bien venu.

Nous repartons avec une certitude, celle de revenir passer une nuit avec les loutres.

 

 

Sous les ponts de Limoges

Nous avons profité d’un après-midi ensoleillé à Limoges pour nous promener au crépuscule sur les bords de Vienne, depuis le pont Saint-Etienne jusqu’au pont Saint-Martial.

Vous avez sûrement remarqué qu’il manquait des ponts. Il y aura donc sûrement une suite  😉

Exposition photolim87 / année 2016

Exposition 2016 de Photolim87

J’expose cette année, avec les camarades de Photolim87, du 23 février au 13 mars dans la belle crypte de l’espace Noriac à Limoges.

Une belle exposition 2016 avec 21 photographes de la région et un invité d’honneur de talent, une fois encore : Benoit Rousseau.

Exposition 2016 de photolim87

Le voyage imaginaire

J’y montrerai 8 photos en noir et blanc que j’ai intitulé   » le voyage imaginaire ».

Voyage imaginaire - Noriac 2016 - Photolim87

C’est avec plaisir que je vous y accueillerai mes jours de présence. Dès que le planning sera déterminé, je vous ferai part de mes permanences afin de nous y rencontrer et échanger autour de la photo.

Exposition 2016 de photolim87
Vous pouvez suivre les informations sur l’exposition et sur l’association sur sa page facebook.

L’entrée est gratuite.
A très bientôt.

Bandeau logos Eric Cottineau

Visuels

Travail sur mes logos et visuels aujourd’hui.

logos

Pour ceux que cela intéresse, j’ai travaillé avec le logiciel inkscape pour obtenir des images en vectoriel .

J’ai décliné le logos en plusieurs couleurs ou monochrome afin de pouvoir l’adapter à différents fonds et supports.

Qu’en pensez-vous ?

Femelle de bouvreuil pivoine

Toutes les actualités

Lever du jour sur la vallée de la Combade

Bonne année 2016

Je vous souhaite une très bonne année 2016.

Pour ma part, cette année est une année de changement. Je change de statut professionnel. J’ai en effet arrêté mon activité agricole pour des raisons sur lesquelles je reviendrais en détail dans quelque temps. Je finalise actuellement mon nouveau statut de formateur « libéral » et celui d’auteur-photographe.

2016 s’annonce donc comme une année de changement.

Je continue aussi mon engagement au sein de la SAS – Pôle Viandes Locales, en particulier pour la mise en place du centre d’interprétation.

A très bientôt.

Grand étang de Saint Estephe sous la lune

Nouveau site

Je finalise la première version de mon site pro.

Il va certainement y avoir des bugs, des fautes de frappe, voir même des fautes de français. N’hésitez pas à me les indiquer dans les commentaires ci-dessous.

je vous remercie pour votre participation.