Un jour en Brenne

Hier, 2 décembre, nous sommes allés, Anne-Marie et moi passer une journée dans le parc naturel régional de la Brenne.

Nous voulions aller voir les grues qui sont de plus en plus nombreuses à hiverner la-bas. Le déclic a eu lieu lors de dernier festival de la photo animalière et de la nature de Montier de Der. Nous y avons rencontré Jean- François Hellio qui y présentait son exposition « Brenne, terre de grues « . De magnifiques grands tirages montraient des rassemblements de milliers de grues en Brenne.

En début de semaine, une photo vue sur facebook et une série sur les grues de l’étang des landes en Creuse réalisé par un copain de l’association Photolim87 nous décidaient. Vendredi, nous irons voir les grues en Brenne !

Départ à 5h45, 2h00 de route, le temps de trouver un spot et nous loupons l’envol des grues de leur dortoir à l’étang de la Mer Rouge de 10 minutes. Mais nous y retrouvons, par un heureux hasard, Jean-François Hellio, accompagné par Denis Clavreul, artiste naturaliste et Nathan Braconnier, vidéaste naturaliste. La conversation s’engage et ils nous apprennent que le soir même, à la Maison de Parc, a lieu le vernissage de  » Brenne, terre de grues » avec 10 tirages qui n’étaient exposés à Montier en Der. Rendez-vous est donc pris pour le soir même.

Il nous restait toutefois à trouver les grues !

Direction donc les champs de maïs proches où les grues se rassemblent par petites bandes pour s’alimenter.

 

La suite de la journée s’organise en direct : des Limougeauds, rencontrés sur le bord de la route, nous conseillent de poursuivre notre périple aux affûts des étangs Massé et Foucault pour observer les grandes aigrettes qui s’y rassemblent en nombre.

 

Un passage rapide dans l’après midi aux observatoires des étangs de la Sous et Purais et il est déjà l’heure d’assister aux retours des grues à leur dortoir.

Plusieurs milliers de grues sont revenues ! Le spectacle, dans les couleurs du soleil couchant, est extraordinaire. Les vols se succèdent sans fin dans un concert assourdissant, si caractéristique de ses oiseaux magnifiques.

Il fait nuit, il fait froid mais la journée avec les grues n’est pas finie, il nous reste à aller voir l’exposition  » Brenne, terre de grues « .

Brenne, terre de grues

« Brenne, terre de grues  » , exposition de Jean-François Hellio et de Nicolas Van Ingen avec le regard complice de Denis Clavreul, artiste animalier à la maison du parc de la Brenne jusqu’au 19 mars 2016.

 

Une bien belle journée avec un spectacle de la nature toujours aussi magnifique et des rencontres humaines de qualité. Les affûts du parc sont toujours très bien entretenus et souvent de belles observations sont possibles. En une journée, il est possible d’aller sur plusieurs étangs et profiter de bonnes lumières.

Nous y retournerons rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *